Nouvelles recettes

10 pays que vous ne croirez pas avoir Starbucks (diaporama)

10 pays que vous ne croirez pas avoir Starbucks (diaporama)

Vous ne croiriez pas que la chaîne de café populaire se prépare dans certains de ces pays

Dinde

Malgré le café turc de renommée mondiale, de nombreuses personnes en Turquie sirotent leur boisson Starbucks préférée.

Roumanie

Le café est une boisson chaude traditionnelle en Roumanie et les gens là-bas adorent leur café Starbucks.

Pérou

Le Pérou a du bon café, mais les gens là-bas apprécient toujours une bière Starbucks.

Egypte

Le café est une boisson chaude populaire en Égypte et de nombreuses personnes peuvent y déguster une boisson Starbucks très chaude.

Liban

Le café libanais est similaire au café turc et est assez fort, mais malgré l'habitude du café fort, les gens apprécient toujours un café Starbucks.

Grèce

Le café grec traditionnel est fort et infusé avec de la mousse sur le dessus et du marc au fond de la tasse. Même avec un café national, les Grecs apprécient toujours un café Starbucks chaud.

Malaisie

Si vous voyagez en Malaisie, vous pourrez toujours profiter de votre bière Starbucks préférée du matin.

Chili

Le Chili a une grande culture du café et Starbucks en fait désormais partie.

Costa Rica

Connu dans le monde entier pour ses grains de café, le Costa Rica boit maintenant du café Starbucks en plus du café préparé avec ses grains de café.

Brunéi

Située en Asie du Sud-Est, cette île sert du café Starbucks chaud.


Cinq choses que Starbucks a faites pour bien faire la Chine

S'il y a une entreprise qui aurait dû échouer en Chine, ce serait Starbucks. La Chine a des milliers d'années d'histoire de la consommation de thé et une forte culture qui lui est associée. Personne n'aurait pu deviner que les Chinois boiraient jamais du café au lieu du thé.

Pourtant, Starbucks a ouvert avec succès plus de 570 magasins dans 48 villes depuis son entrée en Chine il y a douze ans. S'appuyant sur cette dynamique, elle prévoit d'ouvrir 1 500 magasins d'ici 2015. Qu'a bien fait la société de café basée à Seattle en Chine ? Voici cinq leçons du succès de Starbucks.

Penser différemment

Lorsque Starbucks est entré en Chine en 1999, beaucoup doutaient que Starbucks ait une chance. Étant donné que les Chinois ont traditionnellement privilégié le thé, il semblait impossible que Starbucks puisse percer ce marché.

Cependant, Starbucks n'a pas laissé ce scepticisme l'arrêter. Une étude de marché minutieuse a révélé qu'à mesure que la classe moyenne chinoise émergeait, Starbucks avait la possibilité d'introduire une expérience du café occidental, où les gens pouvaient rencontrer leurs amis tout en buvant leurs boissons préférées.

Starbucks a littéralement créé cette demande. Maintenant, vous pouvez trouver un Starbucks presque dans toutes les grandes rues des villes côtières de Chine. Même mon père de 90 ans en Chine a commencé à me raconter comment il buvait du café après les repas, plutôt que du thé, pour faciliter sa digestion. Starbucks a révolutionné la façon dont les Chinois voient et boivent le café.

Position intelligente

Une fois que Starbucks a décidé d'entrer en Chine, il a mis en œuvre une stratégie intelligente d'entrée sur le marché. Il n'a utilisé aucune publicité et promotions qui pourraient être perçues par les Chinois comme une menace pour leur culture de consommation de thé. Au lieu de cela, il s'est concentré sur la sélection d'emplacements à haute visibilité et à fort trafic pour projeter son image de marque.

La prochaine chose que Starbucks a faite a été de capitaliser sur la culture de consommation de thé des consommateurs chinois en introduisant des boissons utilisant des ingrédients locaux populaires tels que le thé vert. Cette stratégie a effectivement transformé les obstacles potentiels en faveur de Starbucks. Les consommateurs chinois ont rapidement développé un goût pour le café Starbucks, qui était essentiel au succès de Starbucks en Chine.

L'une des stratégies marketing clés de Starbucks consiste à offrir aux clients une expérience exceptionnelle. L'intérieur chic, les chaises longues confortables et la musique entraînante ne sont pas seulement des éléments différenciateurs qui distinguent Starbucks de la concurrence, mais ont également un fort attrait pour les jeunes générations qui fantasment sur la culture du café occidental comme symbole du style de vie moderne. Beaucoup vont chez Starbucks non seulement pour une tasse de Frappuccino, mais aussi pour « l'expérience Starbucks » qui les fait se sentir cool et tendance.

Ainsi, Starbucks s'est imposé comme une marque d'aspiration et est en mesure de facturer des prix plus élevés.

Marque mondiale

Starbucks comprend la valeur de sa marque mondiale et a pris des mesures pour maintenir l'intégrité de la marque. L'une des meilleures pratiques de Starbucks consiste à envoyer ses meilleurs baristas des marchés établis vers de nouveaux marchés et à former de nouveaux employés. Ces baristas agissent en tant qu'ambassadeurs de la marque pour aider à établir la culture Starbucks dans de nouveaux emplacements et s'assurer que le service dans chaque magasin local répond à leurs normes mondiales.

Les marques occidentales en général sont réputées pour leurs produits et services de qualité. Ils ont un avantage concurrentiel sur les entreprises chinoises en s'affirmant comme des marques premium. Cependant, comme l'a souligné Shaun Rein, fondateur et directeur général du China Market Research Group, trop de marques occidentales cherchent à gagner des parts de marché en réduisant les prix, ce qui est une stratégie perdante car elles ne peuvent jamais « surpasser » les concurrents chinois locaux.

Marque mondiale ne signifie pas « produits mondiaux » ou « plate-forme mondiale » comme eBay l’a essayé à tort. Starbucks propose un menu de boissons très localisé, particulièrement adapté aux consommateurs chinois. Il a effectué une analyse approfondie du profil des goûts des consommateurs pour créer un mélange unique « L'Est rencontre l'Ouest ». Il donne même à chaque magasin la possibilité de choisir parmi une grande variété de son portefeuille de boissons qui convient aux clients à son emplacement particulier.

Il est essentiel pour les marques mondiales d'adapter leurs activités aux marchés locaux afin de réussir en Chine, et c'est exactement ce que Starbucks a fait.

Partenaire local

La Chine n'est pas un marché homogène. Il y a beaucoup de Chine. La culture du nord de la Chine est très différente de celle de l'est. Le pouvoir d'achat des consommateurs à l'intérieur des terres n'est pas comparable à celui des villes côtières. Pour faire face à cette complexité du marché chinois, Starbucks s'est associé à trois partenaires régionaux dans le cadre de ses plans d'expansion.

Dans le nord, Starbucks a formé une joint-venture avec la société de café Beijing Mei Da. À l'est, Starbucks s'est associé à Uni-President basé à Taïwan. Dans le sud, Starbucks a travaillé avec Maxim's Caterers, basé à Hong Kong. Chaque partenaire apporte des forces différentes et une expertise locale qui ont aidé Starbucks à mieux comprendre les goûts et les préférences des consommateurs chinois locaux.

Travailler avec les bons partenaires peut être un moyen efficace d'atteindre les clients locaux et de se développer rapidement sans passer par une courbe d'apprentissage importante.

S'engager à long terme

La Chine n'est pas un marché facile à percer. Cela demande un engagement à long terme. Une stratégie importante consiste à investir dans les employés. Lorsque j'ai visité un magasin Starbucks à Shanghai en 2007, j'ai été impressionné par les salutations joyeuses des baristas chinois, qui distinguent Starbucks des imitateurs. Starbucks a fait un excellent travail de recrutement et de formation de ses employés. Il s'agit d'une stratégie gagnant-gagnant, car les employés sont au cœur de la prestation de « l'expérience Starbucks » aux clients. Ils sont les meilleurs ambassadeurs marketing de l'entreprise.

Un engagement à long terme signifie aussi de la patience. Il faut du temps pour éduquer le marché et fidéliser la clientèle. Les entreprises qui investissent dans des plans à long terme peuvent être sûres de récolter de belles récompenses.

Si Starbucks peut réussir sur un marché des plus improbables, il n'y a aucune raison qu'une autre entreprise, grande ou petite, ne puisse réussir en Chine. La capacité de penser différemment, de faire ses devoirs, de mettre en œuvre les bonnes stratégies, de s'adapter aux marchés locaux et de s'engager à long terme sont toutes des étapes importantes pour atteindre cet objectif.


Cinq choses que Starbucks a faites pour bien faire la Chine

S'il y a une entreprise qui aurait dû échouer en Chine, ce serait Starbucks. La Chine a des milliers d'années d'histoire de la consommation de thé et une forte culture qui lui est associée. Personne n'aurait pu deviner que les Chinois boiraient jamais du café au lieu du thé.

Pourtant, Starbucks a ouvert avec succès plus de 570 magasins dans 48 villes depuis son entrée en Chine il y a douze ans. S'appuyant sur cette dynamique, elle prévoit d'ouvrir 1 500 magasins d'ici 2015. Qu'a bien fait la société de café basée à Seattle en Chine ? Voici cinq leçons du succès de Starbucks.

Penser différemment

Lorsque Starbucks est entré en Chine en 1999, beaucoup doutaient que Starbucks ait une chance. Étant donné que les Chinois ont traditionnellement privilégié le thé, il semblait impossible que Starbucks puisse percer ce marché.

Cependant, Starbucks n'a pas laissé ce scepticisme l'arrêter. Une étude de marché minutieuse a révélé qu'à mesure que la classe moyenne chinoise émergeait, Starbucks avait la possibilité d'introduire une expérience du café occidental, où les gens pouvaient rencontrer leurs amis tout en buvant leurs boissons préférées.

Starbucks a littéralement créé cette demande. Maintenant, vous pouvez trouver un Starbucks presque dans toutes les grandes rues des villes côtières de Chine. Même mon père de 90 ans en Chine a commencé à me raconter comment il buvait du café après les repas, plutôt que du thé, pour faciliter sa digestion. Starbucks a révolutionné la façon dont les Chinois voient et boivent le café.

Position intelligente

Une fois que Starbucks a décidé d'entrer en Chine, il a mis en œuvre une stratégie intelligente d'entrée sur le marché. Il n'a utilisé aucune publicité et promotions qui pourraient être perçues par les Chinois comme une menace pour leur culture de consommation de thé. Au lieu de cela, il s'est concentré sur la sélection d'emplacements à haute visibilité et à fort trafic pour projeter son image de marque.

La prochaine chose que Starbucks a faite a été de capitaliser sur la culture de consommation de thé des consommateurs chinois en introduisant des boissons utilisant des ingrédients locaux populaires tels que le thé vert. Cette stratégie a effectivement transformé les obstacles potentiels en faveur de Starbucks. Les consommateurs chinois ont rapidement développé un goût pour le café Starbucks, qui était essentiel au succès de Starbucks en Chine.

L'une des stratégies marketing clés de Starbucks consiste à offrir aux clients une expérience exceptionnelle. L'intérieur chic, les chaises longues confortables et la musique entraînante ne sont pas seulement des éléments différenciateurs qui distinguent Starbucks de la concurrence, mais ont également un fort attrait pour les jeunes générations qui fantasment sur la culture du café occidental comme symbole du style de vie moderne. Beaucoup vont chez Starbucks non seulement pour une tasse de Frappuccino, mais aussi pour « l'expérience Starbucks » qui les fait se sentir cool et tendance.

Ainsi, Starbucks s'est imposé comme une marque d'aspiration et est en mesure de facturer des prix plus élevés.

Marque mondiale

Starbucks comprend la valeur de sa marque mondiale et a pris des mesures pour maintenir l'intégrité de la marque. L'une des meilleures pratiques de Starbucks consiste à envoyer ses meilleurs baristas des marchés établis vers de nouveaux marchés et à former de nouveaux employés. Ces baristas agissent en tant qu'ambassadeurs de la marque pour aider à établir la culture Starbucks dans de nouveaux emplacements et s'assurer que le service dans chaque magasin local répond à leurs normes mondiales.

Les marques occidentales en général sont réputées pour leurs produits et services de qualité. Ils ont un avantage concurrentiel sur les entreprises chinoises en s'affirmant comme des marques premium. Cependant, comme l'a souligné Shaun Rein, fondateur et directeur général du China Market Research Group, trop de marques occidentales cherchent à gagner des parts de marché en réduisant les prix, ce qui est une stratégie perdante car elles ne peuvent jamais « surpasser » les concurrents chinois locaux.

Marque mondiale ne signifie pas « produits mondiaux » ou « plate-forme mondiale » comme eBay l’a essayé à tort. Starbucks propose un menu de boissons très localisé, particulièrement adapté aux consommateurs chinois. Il a effectué une analyse approfondie du profil des goûts des consommateurs pour créer un mélange unique « L'Est rencontre l'Ouest ». Il donne même à chaque magasin la possibilité de choisir parmi une grande variété de son portefeuille de boissons qui convient aux clients à son emplacement particulier.

Il est essentiel pour les marques mondiales d'adapter leurs activités aux marchés locaux afin de réussir en Chine, et c'est exactement ce que Starbucks a fait.

Partenaire local

La Chine n'est pas un marché homogène. Il y a beaucoup de Chine. La culture du nord de la Chine est très différente de celle de l'est. Le pouvoir d'achat des consommateurs à l'intérieur des terres n'est pas comparable à celui des villes côtières. Pour faire face à cette complexité du marché chinois, Starbucks s'est associé à trois partenaires régionaux dans le cadre de ses plans d'expansion.

Dans le nord, Starbucks a formé une joint-venture avec la société de café Beijing Mei Da. À l'est, Starbucks s'est associé à Uni-President basé à Taïwan. Dans le sud, Starbucks a travaillé avec Maxim's Caterers, basé à Hong Kong. Chaque partenaire apporte des forces différentes et une expertise locale qui ont aidé Starbucks à mieux comprendre les goûts et les préférences des consommateurs chinois locaux.

Travailler avec les bons partenaires peut être un moyen efficace d'atteindre les clients locaux et de se développer rapidement sans passer par une courbe d'apprentissage importante.

S'engager à long terme

La Chine n'est pas un marché facile à percer. Cela demande un engagement à long terme. Une stratégie importante consiste à investir dans les employés. Lorsque j'ai visité un magasin Starbucks à Shanghai en 2007, j'ai été impressionné par les salutations joyeuses des baristas chinois, qui distinguent Starbucks des imitateurs. Starbucks a fait un excellent travail de recrutement et de formation de ses employés. Il s'agit d'une stratégie gagnant-gagnant, car les employés sont au cœur de la prestation de « l'expérience Starbucks » aux clients. Ils sont les meilleurs ambassadeurs marketing de l'entreprise.

Un engagement à long terme signifie aussi de la patience. Il faut du temps pour éduquer le marché et fidéliser la clientèle. Les entreprises qui investissent dans des plans à long terme peuvent être sûres de récolter de belles récompenses.

Si Starbucks peut réussir sur un marché des plus improbables, il n'y a aucune raison qu'une autre entreprise, grande ou petite, ne puisse réussir en Chine. La capacité de penser différemment, de faire ses devoirs, de mettre en œuvre les bonnes stratégies, de s'adapter aux marchés locaux et de s'engager à long terme sont toutes des étapes importantes pour atteindre cet objectif.


Cinq choses que Starbucks a faites pour bien faire la Chine

S'il y a une entreprise qui aurait dû échouer en Chine, ce serait Starbucks. La Chine a des milliers d'années d'histoire de la consommation de thé et une forte culture qui lui est associée. Personne n'aurait pu deviner que les Chinois boiraient jamais du café au lieu du thé.

Pourtant, Starbucks a ouvert avec succès plus de 570 magasins dans 48 villes depuis son entrée en Chine il y a douze ans. S'appuyant sur cette dynamique, elle prévoit d'ouvrir 1 500 magasins d'ici 2015. Qu'a bien fait la société de café basée à Seattle en Chine ? Voici cinq leçons du succès de Starbucks.

Penser différemment

Lorsque Starbucks est entré en Chine en 1999, beaucoup doutaient que Starbucks ait une chance. Étant donné que les Chinois ont traditionnellement privilégié le thé, il semblait impossible que Starbucks puisse percer ce marché.

Cependant, Starbucks n'a pas laissé ce scepticisme l'arrêter. Une étude de marché minutieuse a révélé qu'à mesure que la classe moyenne chinoise émergeait, Starbucks avait la possibilité d'introduire une expérience du café occidental, où les gens pouvaient rencontrer leurs amis tout en buvant leurs boissons préférées.

Starbucks a littéralement créé cette demande. Maintenant, vous pouvez trouver un Starbucks presque dans toutes les grandes rues des villes côtières de Chine. Même mon père de 90 ans en Chine a commencé à me raconter comment il buvait du café après les repas, plutôt que du thé, pour faciliter sa digestion. Starbucks a révolutionné la façon dont les Chinois voient et boivent le café.

Position intelligente

Une fois que Starbucks a décidé d'entrer en Chine, il a mis en œuvre une stratégie intelligente d'entrée sur le marché. Il n'a utilisé aucune publicité et promotions qui pourraient être perçues par les Chinois comme une menace pour leur culture de consommation de thé. Au lieu de cela, il s'est concentré sur la sélection d'emplacements à haute visibilité et à fort trafic pour projeter son image de marque.

La prochaine chose que Starbucks a faite a été de capitaliser sur la culture de consommation de thé des consommateurs chinois en introduisant des boissons utilisant des ingrédients locaux populaires tels que le thé vert. Cette stratégie a effectivement transformé les obstacles potentiels en faveur de Starbucks. Les consommateurs chinois ont rapidement développé un goût pour le café Starbucks, qui était essentiel au succès de Starbucks en Chine.

L'une des stratégies marketing clés de Starbucks consiste à offrir aux clients une expérience exceptionnelle. L'intérieur chic, les chaises longues confortables et la musique entraînante ne sont pas seulement des éléments différenciateurs qui distinguent Starbucks de la concurrence, mais ont également un fort attrait pour les jeunes générations qui fantasment sur la culture du café occidental comme symbole du style de vie moderne. Beaucoup vont chez Starbucks non seulement pour une tasse de Frappuccino, mais aussi pour « l'expérience Starbucks » qui les fait se sentir cool et tendance.

Ainsi, Starbucks s'est imposé comme une marque d'aspiration et est en mesure de facturer des prix plus élevés.

Marque mondiale

Starbucks comprend la valeur de sa marque mondiale et a pris des mesures pour maintenir l'intégrité de la marque. L'une des meilleures pratiques de Starbucks consiste à envoyer ses meilleurs baristas des marchés établis vers de nouveaux marchés et à former de nouveaux employés. Ces baristas agissent en tant qu'ambassadeurs de la marque pour aider à établir la culture Starbucks dans de nouveaux emplacements et s'assurer que le service dans chaque magasin local répond à leurs normes mondiales.

Les marques occidentales en général sont réputées pour leurs produits et services de qualité. Ils ont un avantage concurrentiel sur les entreprises chinoises en s'affirmant comme des marques premium. Cependant, comme l'a souligné Shaun Rein, fondateur et directeur général du China Market Research Group, trop de marques occidentales cherchent à gagner des parts de marché en réduisant les prix, ce qui est une stratégie perdante car elles ne peuvent jamais « surpasser » les concurrents chinois locaux.

Marque mondiale ne signifie pas « produits mondiaux » ou « plate-forme mondiale » comme eBay l’a essayé à tort. Starbucks propose un menu de boissons très localisé, particulièrement adapté aux consommateurs chinois. Il a effectué une analyse approfondie du profil des goûts des consommateurs pour créer un mélange unique « L'Est rencontre l'Ouest ». Il donne même à chaque magasin la possibilité de choisir parmi une grande variété de son portefeuille de boissons qui convient aux clients à son emplacement particulier.

Il est essentiel pour les marques mondiales d'adapter leurs activités aux marchés locaux afin de réussir en Chine, et c'est exactement ce que Starbucks a fait.

Partenaire local

La Chine n'est pas un marché homogène. Il y a beaucoup de Chine. La culture du nord de la Chine est très différente de celle de l'est. Le pouvoir d'achat des consommateurs à l'intérieur des terres n'est pas comparable à celui des villes côtières. Pour faire face à cette complexité du marché chinois, Starbucks s'est associé à trois partenaires régionaux dans le cadre de ses plans d'expansion.

Dans le nord, Starbucks a formé une joint-venture avec la société de café Beijing Mei Da. À l'est, Starbucks s'est associé à Uni-President basé à Taïwan. Dans le sud, Starbucks a travaillé avec Maxim's Caterers, basé à Hong Kong. Chaque partenaire apporte des forces différentes et une expertise locale qui ont aidé Starbucks à mieux comprendre les goûts et les préférences des consommateurs chinois locaux.

Travailler avec les bons partenaires peut être un moyen efficace d'atteindre les clients locaux et de se développer rapidement sans passer par une courbe d'apprentissage importante.

S'engager à long terme

La Chine n'est pas un marché facile à percer. Cela demande un engagement à long terme. Une stratégie importante consiste à investir dans les employés. Lorsque j'ai visité un magasin Starbucks à Shanghai en 2007, j'ai été impressionné par les salutations joyeuses des baristas chinois, qui distinguent Starbucks des imitateurs. Starbucks a fait un excellent travail de recrutement et de formation de ses employés. Il s'agit d'une stratégie gagnant-gagnant, car les employés sont au cœur de la prestation de « l'expérience Starbucks » aux clients. Ils sont les meilleurs ambassadeurs marketing de l'entreprise.

Un engagement à long terme signifie aussi de la patience. Il faut du temps pour éduquer le marché et fidéliser la clientèle. Les entreprises qui investissent dans des plans à long terme peuvent être sûres de récolter de belles récompenses.

Si Starbucks peut réussir sur un marché des plus improbables, il n'y a aucune raison qu'une autre entreprise, grande ou petite, ne puisse réussir en Chine. La capacité de penser différemment, de faire ses devoirs, de mettre en œuvre les bonnes stratégies, de s'adapter aux marchés locaux et de s'engager à long terme sont toutes des étapes importantes pour atteindre cet objectif.


Cinq choses que Starbucks a faites pour bien faire la Chine

S'il y a une entreprise qui aurait dû échouer en Chine, ce serait Starbucks. La Chine a des milliers d'années d'histoire de la consommation de thé et une forte culture qui lui est associée. Personne n'aurait pu deviner que les Chinois boiraient jamais du café au lieu du thé.

Pourtant, Starbucks a ouvert avec succès plus de 570 magasins dans 48 villes depuis son entrée en Chine il y a douze ans. S'appuyant sur cette dynamique, elle prévoit d'ouvrir 1 500 magasins d'ici 2015. Qu'a bien fait la société de café basée à Seattle en Chine ? Voici cinq leçons du succès de Starbucks.

Penser différemment

Lorsque Starbucks est entré en Chine en 1999, beaucoup doutaient que Starbucks ait une chance. Étant donné que les Chinois ont traditionnellement privilégié le thé, il semblait impossible que Starbucks puisse percer ce marché.

Cependant, Starbucks n'a pas laissé ce scepticisme l'arrêter. Une étude de marché minutieuse a révélé qu'à mesure que la classe moyenne chinoise émergeait, Starbucks avait la possibilité d'introduire une expérience du café occidental, où les gens pouvaient rencontrer leurs amis tout en buvant leurs boissons préférées.

Starbucks a littéralement créé cette demande. Maintenant, vous pouvez trouver un Starbucks presque dans toutes les grandes rues des villes côtières de Chine. Même mon père de 90 ans en Chine a commencé à me raconter comment il buvait du café après les repas, plutôt que du thé, pour faciliter sa digestion. Starbucks a révolutionné la façon dont les Chinois voient et boivent le café.

Position intelligente

Une fois que Starbucks a décidé d'entrer en Chine, il a mis en œuvre une stratégie intelligente d'entrée sur le marché. Il n'a utilisé aucune publicité et promotions qui pourraient être perçues par les Chinois comme une menace pour leur culture de consommation de thé. Au lieu de cela, il s'est concentré sur la sélection d'emplacements à haute visibilité et à fort trafic pour projeter son image de marque.

La prochaine chose que Starbucks a faite a été de capitaliser sur la culture de consommation de thé des consommateurs chinois en introduisant des boissons utilisant des ingrédients locaux populaires tels que le thé vert. Cette stratégie a effectivement transformé les obstacles potentiels en faveur de Starbucks. Les consommateurs chinois ont rapidement développé un goût pour le café Starbucks, qui était essentiel au succès de Starbucks en Chine.

L'une des stratégies marketing clés de Starbucks consiste à offrir aux clients une expérience exceptionnelle. L'intérieur chic, les chaises longues confortables et la musique entraînante ne sont pas seulement des éléments différenciateurs qui distinguent Starbucks de la concurrence, mais ont également un fort attrait pour les jeunes générations qui fantasment sur la culture du café occidental comme symbole du style de vie moderne. Beaucoup vont chez Starbucks non seulement pour une tasse de Frappuccino, mais aussi pour « l'expérience Starbucks » qui les fait se sentir cool et tendance.

Ainsi, Starbucks s'est imposé comme une marque d'aspiration et est en mesure de facturer des prix plus élevés.

Marque mondiale

Starbucks comprend la valeur de sa marque mondiale et a pris des mesures pour maintenir l'intégrité de la marque. L'une des meilleures pratiques de Starbucks consiste à envoyer ses meilleurs baristas des marchés établis vers de nouveaux marchés et à former de nouveaux employés. Ces baristas agissent en tant qu'ambassadeurs de la marque pour aider à établir la culture Starbucks dans de nouveaux emplacements et s'assurer que le service dans chaque magasin local répond à leurs normes mondiales.

Les marques occidentales en général sont réputées pour leurs produits et services de qualité. Ils ont un avantage concurrentiel sur les entreprises chinoises en s'affirmant comme des marques premium. Cependant, comme l'a souligné Shaun Rein, fondateur et directeur général du China Market Research Group, trop de marques occidentales cherchent à gagner des parts de marché en réduisant les prix, ce qui est une stratégie perdante car elles ne peuvent jamais « surpasser » les concurrents chinois locaux.

Marque mondiale ne signifie pas « produits mondiaux » ou « plate-forme mondiale » comme eBay l’a essayé à tort. Starbucks propose un menu de boissons très localisé, particulièrement adapté aux consommateurs chinois. Il a effectué une analyse approfondie du profil des goûts des consommateurs pour créer un mélange unique « L'Est rencontre l'Ouest ». Il donne même à chaque magasin la possibilité de choisir parmi une grande variété de son portefeuille de boissons qui convient aux clients à son emplacement particulier.

Il est essentiel pour les marques mondiales d'adapter leurs activités aux marchés locaux afin de réussir en Chine, et c'est exactement ce que Starbucks a fait.

Partenaire local

La Chine n'est pas un marché homogène. Il y a beaucoup de Chine. La culture du nord de la Chine est très différente de celle de l'est. Le pouvoir d'achat des consommateurs à l'intérieur des terres n'est pas comparable à celui des villes côtières. Pour faire face à cette complexité du marché chinois, Starbucks s'est associé à trois partenaires régionaux dans le cadre de ses plans d'expansion.

Dans le nord, Starbucks a formé une joint-venture avec la société de café Beijing Mei Da. À l'est, Starbucks s'est associé à Uni-President basé à Taïwan. Dans le sud, Starbucks a travaillé avec Maxim's Caterers, basé à Hong Kong. Chaque partenaire apporte des forces différentes et une expertise locale qui ont aidé Starbucks à mieux comprendre les goûts et les préférences des consommateurs chinois locaux.

Travailler avec les bons partenaires peut être un moyen efficace d'atteindre les clients locaux et de se développer rapidement sans passer par une courbe d'apprentissage importante.

S'engager à long terme

La Chine n'est pas un marché facile à percer. Cela demande un engagement à long terme. Une stratégie importante consiste à investir dans les employés. Lorsque j'ai visité un magasin Starbucks à Shanghai en 2007, j'ai été impressionné par les salutations joyeuses des baristas chinois, qui distinguent Starbucks des imitateurs. Starbucks a fait un excellent travail de recrutement et de formation de ses employés. Il s'agit d'une stratégie gagnant-gagnant, car les employés sont au cœur de la prestation de « l'expérience Starbucks » aux clients. Ils sont les meilleurs ambassadeurs marketing de l'entreprise.

Un engagement à long terme signifie aussi de la patience. Il faut du temps pour éduquer le marché et fidéliser la clientèle. Les entreprises qui investissent dans des plans à long terme peuvent être sûres de récolter de belles récompenses.

Si Starbucks peut réussir sur un marché des plus improbables, il n'y a aucune raison qu'une autre entreprise, grande ou petite, ne puisse réussir en Chine. La capacité de penser différemment, de faire ses devoirs, de mettre en œuvre les bonnes stratégies, de s'adapter aux marchés locaux et de s'engager à long terme sont toutes des étapes importantes pour atteindre cet objectif.


Cinq choses que Starbucks a faites pour bien faire la Chine

S'il y a une entreprise qui aurait dû échouer en Chine, ce serait Starbucks. La Chine a des milliers d'années d'histoire de la consommation de thé et une forte culture qui lui est associée. Personne n'aurait pu deviner que les Chinois boiraient jamais du café au lieu du thé.

Pourtant, Starbucks a ouvert avec succès plus de 570 magasins dans 48 villes depuis son entrée en Chine il y a douze ans. S'appuyant sur cette dynamique, elle prévoit d'ouvrir 1 500 magasins d'ici 2015. Qu'a bien fait la société de café basée à Seattle en Chine ? Voici cinq leçons du succès de Starbucks.

Penser différemment

Lorsque Starbucks est entré en Chine en 1999, beaucoup doutaient que Starbucks ait une chance. Étant donné que les Chinois ont traditionnellement privilégié le thé, il semblait impossible que Starbucks puisse percer ce marché.

Cependant, Starbucks n'a pas laissé ce scepticisme l'arrêter. Une étude de marché minutieuse a révélé qu'à mesure que la classe moyenne chinoise émergeait, Starbucks avait la possibilité d'introduire une expérience du café occidental, où les gens pouvaient rencontrer leurs amis tout en buvant leurs boissons préférées.

Starbucks a littéralement créé cette demande. Maintenant, vous pouvez trouver un Starbucks presque dans toutes les grandes rues des villes côtières de Chine. Même mon père de 90 ans en Chine a commencé à me raconter comment il buvait du café après les repas, plutôt que du thé, pour faciliter sa digestion. Starbucks a révolutionné la façon dont les Chinois voient et boivent le café.

Position intelligente

Une fois que Starbucks a décidé d'entrer en Chine, il a mis en œuvre une stratégie intelligente d'entrée sur le marché. Il n'a utilisé aucune publicité et promotions qui pourraient être perçues par les Chinois comme une menace pour leur culture de consommation de thé. Au lieu de cela, il s'est concentré sur la sélection d'emplacements à haute visibilité et à fort trafic pour projeter son image de marque.

La prochaine chose que Starbucks a faite a été de capitaliser sur la culture de consommation de thé des consommateurs chinois en introduisant des boissons utilisant des ingrédients locaux populaires tels que le thé vert. Cette stratégie a effectivement transformé les obstacles potentiels en faveur de Starbucks. Les consommateurs chinois ont rapidement développé un goût pour le café Starbucks, qui était essentiel au succès de Starbucks en Chine.

L'une des stratégies marketing clés de Starbucks consiste à offrir aux clients une expérience exceptionnelle. L'intérieur chic, les chaises longues confortables et la musique entraînante ne sont pas seulement des éléments différenciateurs qui distinguent Starbucks de la concurrence, mais ont également un fort attrait pour les jeunes générations qui fantasment sur la culture du café occidental comme symbole du style de vie moderne. Beaucoup vont chez Starbucks non seulement pour une tasse de Frappuccino, mais aussi pour « l'expérience Starbucks » qui les fait se sentir cool et tendance.

Ainsi, Starbucks s'est imposé comme une marque d'aspiration et est en mesure de facturer des prix plus élevés.

Marque mondiale

Starbucks comprend la valeur de sa marque mondiale et a pris des mesures pour maintenir l'intégrité de la marque. L'une des meilleures pratiques de Starbucks consiste à envoyer ses meilleurs baristas des marchés établis vers de nouveaux marchés et à former de nouveaux employés. Ces baristas agissent en tant qu'ambassadeurs de la marque pour aider à établir la culture Starbucks dans de nouveaux emplacements et s'assurer que le service dans chaque magasin local répond à leurs normes mondiales.

Les marques occidentales en général sont réputées pour leurs produits et services de qualité. Ils ont un avantage concurrentiel sur les entreprises chinoises en s'affirmant comme des marques premium. Cependant, comme l'a souligné Shaun Rein, fondateur et directeur général du China Market Research Group, trop de marques occidentales cherchent à gagner des parts de marché en réduisant les prix, ce qui est une stratégie perdante car elles ne peuvent jamais « surpasser » les concurrents chinois locaux.

Marque mondiale ne signifie pas « produits mondiaux » ou « plate-forme mondiale » comme eBay l’a essayé à tort. Starbucks propose un menu de boissons très localisé, particulièrement adapté aux consommateurs chinois. Il a effectué une analyse approfondie du profil des goûts des consommateurs pour créer un mélange unique « L'Est rencontre l'Ouest ». Il donne même à chaque magasin la possibilité de choisir parmi une grande variété de son portefeuille de boissons qui convient aux clients à son emplacement particulier.

Il est essentiel pour les marques mondiales d'adapter leurs activités aux marchés locaux afin de réussir en Chine, et c'est exactement ce que Starbucks a fait.

Partenaire local

La Chine n'est pas un marché homogène. Il y a beaucoup de Chine. La culture du nord de la Chine est très différente de celle de l'est. Le pouvoir d'achat des consommateurs à l'intérieur des terres n'est pas comparable à celui des villes côtières. Pour faire face à cette complexité du marché chinois, Starbucks s'est associé à trois partenaires régionaux dans le cadre de ses plans d'expansion.

Dans le nord, Starbucks a formé une joint-venture avec la société de café Beijing Mei Da. À l'est, Starbucks s'est associé à Uni-President basé à Taïwan. Dans le sud, Starbucks a travaillé avec Maxim's Caterers, basé à Hong Kong. Each partner brings different strengths and local expertise that helped Starbucks gain insights into the tastes and preferences of local Chinese consumers.

Working with right partners can be an effective way to reach local customers and expand quickly without going through a significant learning curve.

Commit Long Term

China is not an easy market to crack. It requires a long term commitment. An important strategy is to invest in employees. When I visited a Starbucks store in Shanghai back in 2007, I was impressed by the cheerful greetings of Chinese baristas, which set Starbucks apart from copycats. Starbucks has done an excellent job in recruiting and training its employees. This is a win-win strategy because employees are at the heart of delivering the “Starbucks Experience” to customers. They are the best marketing ambassadors for the company.

Long term commitment also means patience. It takes time to educate the market and gain customer loyalty. The companies that invest in long term plans can be sure to reap handsome rewards.

If Starbucks can succeed in a most unlikely-to-succeed market, there is no reason that any other company, large or small, cannot succeed in China. The ability to think differently, do your homework, implement right strategies, adapt to local markets, and commit long term are all important steps to achieve that goal.


Five Things Starbucks Did to Get China Right

If there is one company that should have failed in China, it would be Starbucks. China has thousands of years of history drinking tea and a strong culture associated with it. No one could have guessed that Chinese would ever drink coffee instead of tea.

Yet, Starbucks has successfully opened more than 570 stores in 48 cities since it first entered China twelve years ago. Building on this momentum, it plans to open 1,500 stores by 2015. What did the Seattle-based coffee company do right in China? Here are five lessons from Starbucks’s success.

Think Different

When Starbucks entered China in 1999, many were skeptical that Starbucks had a chance. Given the fact that Chinese people have traditionally favored tea, it seemed impossible that Starbucks would be able to break into this market.

However, Starbucks did not let this skepticism stop it. A careful market study revealed that as the Chinese middle class emerged, there existed an opportunity for Starbucks to introduce a Western coffee experience, where people could meet with their friends while drinking their favorite beverages.

Starbucks literally created that demand. Now you can find a Starbucks almost on every major street of the coastal cities in China. Even my 90-year old father in China began to tell me how he drank coffee after meals, rather than tea, to help his digestion. Starbucks has revolutionized how Chinese view and drink coffee.

Position Smart

Once Starbucks decided to enter China, it implemented a smart market entry strategy. It did not use any advertising and promotions that could be perceived by the Chinese as a threat to their tea-drinking culture. Instead, it focused on selecting high-visibility and high-traffic locations to project its brand image.

The next thing Starbucks did was to capitalize on the tea-drinking culture of Chinese consumers by introducing beverages using popular local ingredients such as green tea. This strategy has effectively turned potential obstacles into Starbucks’ favor. Chinese consumers quickly developed a taste for Starbucks’ coffee, which was essential to Starbucks’ success in China.

One of Starbucks’ key marketing strategies is to provide customers with an exceptional experience. The chic interior, comfortable lounge chairs, and upbeat music are not only differentiators that set Starbucks apart from the competition, but also have strong appeal to younger generations who fantasize about Western coffee culture as a symbol of modern lifestyle. Many go to Starbucks not just for a cup of Frappuccino, but also for the “Starbucks Experience” that makes them feel cool and trendy.

Thus, Starbucks has established itself as an aspiration brand and is able to charge premium prices.

Brand Global

Starbucks understands the value of its global brand and has taken steps to maintain brand integrity. One of Starbucks’ best practices is to send their best baristas from established markets to new markets and train new employees. These baristas act as brand ambassadors to help establish the Starbucks culture in new locations and ensure that service at each local store meets their global standards.

Western brands in general have a reputation for quality products and services. They have a competitive advantage over Chinese companies in establishing themselves as premium brands. However, as Shaun Rein, founder and managing director of China Market Research Group, pointed out, too many Western brands push for market share by cutting prices, which is a losing strategy because they can never “out-cut” local Chinese competitors.

Global brand does not mean “global products,” or “global platform” as eBay mistakenly tried. Starbucks has highly localized menu of beverages that is particularly tailored to Chinese consumers. It has done an extensive consumer taste profile analysis to create a unique “East meets West” blend. It even gives each store the flexibility to choose from a wide variety of its beverage portfolio that fits the customers at its particular location.

It is critical for global brands to adapt their businesses to local markets in order to succeed in China, and Starbucks has done just that.

Partner Local

China is not one homogeneous market. There are many Chinas. The culture from northern China is very different from that of the east. Consumer spending power inland is not on par with that in coastal cities. To address this complexity of the Chinese market, Starbucks partnered with three regional partners as part of its expansion plans.

In the north, Starbucks entered a joint-venture with Beijing Mei Da coffee company. In the east, Starbucks partnered with the Taiwan-based Uni-President. In the south, Starbucks worked with Hong Kong-based Maxim’s Caterers. Each partner brings different strengths and local expertise that helped Starbucks gain insights into the tastes and preferences of local Chinese consumers.

Working with right partners can be an effective way to reach local customers and expand quickly without going through a significant learning curve.

Commit Long Term

China is not an easy market to crack. It requires a long term commitment. An important strategy is to invest in employees. When I visited a Starbucks store in Shanghai back in 2007, I was impressed by the cheerful greetings of Chinese baristas, which set Starbucks apart from copycats. Starbucks has done an excellent job in recruiting and training its employees. This is a win-win strategy because employees are at the heart of delivering the “Starbucks Experience” to customers. They are the best marketing ambassadors for the company.

Long term commitment also means patience. It takes time to educate the market and gain customer loyalty. The companies that invest in long term plans can be sure to reap handsome rewards.

If Starbucks can succeed in a most unlikely-to-succeed market, there is no reason that any other company, large or small, cannot succeed in China. The ability to think differently, do your homework, implement right strategies, adapt to local markets, and commit long term are all important steps to achieve that goal.


Five Things Starbucks Did to Get China Right

If there is one company that should have failed in China, it would be Starbucks. China has thousands of years of history drinking tea and a strong culture associated with it. No one could have guessed that Chinese would ever drink coffee instead of tea.

Yet, Starbucks has successfully opened more than 570 stores in 48 cities since it first entered China twelve years ago. Building on this momentum, it plans to open 1,500 stores by 2015. What did the Seattle-based coffee company do right in China? Here are five lessons from Starbucks’s success.

Think Different

When Starbucks entered China in 1999, many were skeptical that Starbucks had a chance. Given the fact that Chinese people have traditionally favored tea, it seemed impossible that Starbucks would be able to break into this market.

However, Starbucks did not let this skepticism stop it. A careful market study revealed that as the Chinese middle class emerged, there existed an opportunity for Starbucks to introduce a Western coffee experience, where people could meet with their friends while drinking their favorite beverages.

Starbucks literally created that demand. Now you can find a Starbucks almost on every major street of the coastal cities in China. Even my 90-year old father in China began to tell me how he drank coffee after meals, rather than tea, to help his digestion. Starbucks has revolutionized how Chinese view and drink coffee.

Position Smart

Once Starbucks decided to enter China, it implemented a smart market entry strategy. It did not use any advertising and promotions that could be perceived by the Chinese as a threat to their tea-drinking culture. Instead, it focused on selecting high-visibility and high-traffic locations to project its brand image.

The next thing Starbucks did was to capitalize on the tea-drinking culture of Chinese consumers by introducing beverages using popular local ingredients such as green tea. This strategy has effectively turned potential obstacles into Starbucks’ favor. Chinese consumers quickly developed a taste for Starbucks’ coffee, which was essential to Starbucks’ success in China.

One of Starbucks’ key marketing strategies is to provide customers with an exceptional experience. The chic interior, comfortable lounge chairs, and upbeat music are not only differentiators that set Starbucks apart from the competition, but also have strong appeal to younger generations who fantasize about Western coffee culture as a symbol of modern lifestyle. Many go to Starbucks not just for a cup of Frappuccino, but also for the “Starbucks Experience” that makes them feel cool and trendy.

Thus, Starbucks has established itself as an aspiration brand and is able to charge premium prices.

Brand Global

Starbucks understands the value of its global brand and has taken steps to maintain brand integrity. One of Starbucks’ best practices is to send their best baristas from established markets to new markets and train new employees. These baristas act as brand ambassadors to help establish the Starbucks culture in new locations and ensure that service at each local store meets their global standards.

Western brands in general have a reputation for quality products and services. They have a competitive advantage over Chinese companies in establishing themselves as premium brands. However, as Shaun Rein, founder and managing director of China Market Research Group, pointed out, too many Western brands push for market share by cutting prices, which is a losing strategy because they can never “out-cut” local Chinese competitors.

Global brand does not mean “global products,” or “global platform” as eBay mistakenly tried. Starbucks has highly localized menu of beverages that is particularly tailored to Chinese consumers. It has done an extensive consumer taste profile analysis to create a unique “East meets West” blend. It even gives each store the flexibility to choose from a wide variety of its beverage portfolio that fits the customers at its particular location.

It is critical for global brands to adapt their businesses to local markets in order to succeed in China, and Starbucks has done just that.

Partner Local

China is not one homogeneous market. There are many Chinas. The culture from northern China is very different from that of the east. Consumer spending power inland is not on par with that in coastal cities. To address this complexity of the Chinese market, Starbucks partnered with three regional partners as part of its expansion plans.

In the north, Starbucks entered a joint-venture with Beijing Mei Da coffee company. In the east, Starbucks partnered with the Taiwan-based Uni-President. In the south, Starbucks worked with Hong Kong-based Maxim’s Caterers. Each partner brings different strengths and local expertise that helped Starbucks gain insights into the tastes and preferences of local Chinese consumers.

Working with right partners can be an effective way to reach local customers and expand quickly without going through a significant learning curve.

Commit Long Term

China is not an easy market to crack. It requires a long term commitment. An important strategy is to invest in employees. When I visited a Starbucks store in Shanghai back in 2007, I was impressed by the cheerful greetings of Chinese baristas, which set Starbucks apart from copycats. Starbucks has done an excellent job in recruiting and training its employees. This is a win-win strategy because employees are at the heart of delivering the “Starbucks Experience” to customers. They are the best marketing ambassadors for the company.

Long term commitment also means patience. It takes time to educate the market and gain customer loyalty. The companies that invest in long term plans can be sure to reap handsome rewards.

If Starbucks can succeed in a most unlikely-to-succeed market, there is no reason that any other company, large or small, cannot succeed in China. The ability to think differently, do your homework, implement right strategies, adapt to local markets, and commit long term are all important steps to achieve that goal.


Five Things Starbucks Did to Get China Right

If there is one company that should have failed in China, it would be Starbucks. China has thousands of years of history drinking tea and a strong culture associated with it. No one could have guessed that Chinese would ever drink coffee instead of tea.

Yet, Starbucks has successfully opened more than 570 stores in 48 cities since it first entered China twelve years ago. Building on this momentum, it plans to open 1,500 stores by 2015. What did the Seattle-based coffee company do right in China? Here are five lessons from Starbucks’s success.

Think Different

When Starbucks entered China in 1999, many were skeptical that Starbucks had a chance. Given the fact that Chinese people have traditionally favored tea, it seemed impossible that Starbucks would be able to break into this market.

However, Starbucks did not let this skepticism stop it. A careful market study revealed that as the Chinese middle class emerged, there existed an opportunity for Starbucks to introduce a Western coffee experience, where people could meet with their friends while drinking their favorite beverages.

Starbucks literally created that demand. Now you can find a Starbucks almost on every major street of the coastal cities in China. Even my 90-year old father in China began to tell me how he drank coffee after meals, rather than tea, to help his digestion. Starbucks has revolutionized how Chinese view and drink coffee.

Position Smart

Once Starbucks decided to enter China, it implemented a smart market entry strategy. It did not use any advertising and promotions that could be perceived by the Chinese as a threat to their tea-drinking culture. Instead, it focused on selecting high-visibility and high-traffic locations to project its brand image.

The next thing Starbucks did was to capitalize on the tea-drinking culture of Chinese consumers by introducing beverages using popular local ingredients such as green tea. This strategy has effectively turned potential obstacles into Starbucks’ favor. Chinese consumers quickly developed a taste for Starbucks’ coffee, which was essential to Starbucks’ success in China.

One of Starbucks’ key marketing strategies is to provide customers with an exceptional experience. The chic interior, comfortable lounge chairs, and upbeat music are not only differentiators that set Starbucks apart from the competition, but also have strong appeal to younger generations who fantasize about Western coffee culture as a symbol of modern lifestyle. Many go to Starbucks not just for a cup of Frappuccino, but also for the “Starbucks Experience” that makes them feel cool and trendy.

Thus, Starbucks has established itself as an aspiration brand and is able to charge premium prices.

Brand Global

Starbucks understands the value of its global brand and has taken steps to maintain brand integrity. One of Starbucks’ best practices is to send their best baristas from established markets to new markets and train new employees. These baristas act as brand ambassadors to help establish the Starbucks culture in new locations and ensure that service at each local store meets their global standards.

Western brands in general have a reputation for quality products and services. They have a competitive advantage over Chinese companies in establishing themselves as premium brands. However, as Shaun Rein, founder and managing director of China Market Research Group, pointed out, too many Western brands push for market share by cutting prices, which is a losing strategy because they can never “out-cut” local Chinese competitors.

Global brand does not mean “global products,” or “global platform” as eBay mistakenly tried. Starbucks has highly localized menu of beverages that is particularly tailored to Chinese consumers. It has done an extensive consumer taste profile analysis to create a unique “East meets West” blend. It even gives each store the flexibility to choose from a wide variety of its beverage portfolio that fits the customers at its particular location.

It is critical for global brands to adapt their businesses to local markets in order to succeed in China, and Starbucks has done just that.

Partner Local

China is not one homogeneous market. There are many Chinas. The culture from northern China is very different from that of the east. Consumer spending power inland is not on par with that in coastal cities. To address this complexity of the Chinese market, Starbucks partnered with three regional partners as part of its expansion plans.

In the north, Starbucks entered a joint-venture with Beijing Mei Da coffee company. In the east, Starbucks partnered with the Taiwan-based Uni-President. In the south, Starbucks worked with Hong Kong-based Maxim’s Caterers. Each partner brings different strengths and local expertise that helped Starbucks gain insights into the tastes and preferences of local Chinese consumers.

Working with right partners can be an effective way to reach local customers and expand quickly without going through a significant learning curve.

Commit Long Term

China is not an easy market to crack. It requires a long term commitment. An important strategy is to invest in employees. When I visited a Starbucks store in Shanghai back in 2007, I was impressed by the cheerful greetings of Chinese baristas, which set Starbucks apart from copycats. Starbucks has done an excellent job in recruiting and training its employees. This is a win-win strategy because employees are at the heart of delivering the “Starbucks Experience” to customers. They are the best marketing ambassadors for the company.

Long term commitment also means patience. It takes time to educate the market and gain customer loyalty. The companies that invest in long term plans can be sure to reap handsome rewards.

If Starbucks can succeed in a most unlikely-to-succeed market, there is no reason that any other company, large or small, cannot succeed in China. The ability to think differently, do your homework, implement right strategies, adapt to local markets, and commit long term are all important steps to achieve that goal.


Five Things Starbucks Did to Get China Right

If there is one company that should have failed in China, it would be Starbucks. China has thousands of years of history drinking tea and a strong culture associated with it. No one could have guessed that Chinese would ever drink coffee instead of tea.

Yet, Starbucks has successfully opened more than 570 stores in 48 cities since it first entered China twelve years ago. Building on this momentum, it plans to open 1,500 stores by 2015. What did the Seattle-based coffee company do right in China? Here are five lessons from Starbucks’s success.

Think Different

When Starbucks entered China in 1999, many were skeptical that Starbucks had a chance. Given the fact that Chinese people have traditionally favored tea, it seemed impossible that Starbucks would be able to break into this market.

However, Starbucks did not let this skepticism stop it. A careful market study revealed that as the Chinese middle class emerged, there existed an opportunity for Starbucks to introduce a Western coffee experience, where people could meet with their friends while drinking their favorite beverages.

Starbucks literally created that demand. Now you can find a Starbucks almost on every major street of the coastal cities in China. Even my 90-year old father in China began to tell me how he drank coffee after meals, rather than tea, to help his digestion. Starbucks has revolutionized how Chinese view and drink coffee.

Position Smart

Once Starbucks decided to enter China, it implemented a smart market entry strategy. It did not use any advertising and promotions that could be perceived by the Chinese as a threat to their tea-drinking culture. Instead, it focused on selecting high-visibility and high-traffic locations to project its brand image.

The next thing Starbucks did was to capitalize on the tea-drinking culture of Chinese consumers by introducing beverages using popular local ingredients such as green tea. This strategy has effectively turned potential obstacles into Starbucks’ favor. Chinese consumers quickly developed a taste for Starbucks’ coffee, which was essential to Starbucks’ success in China.

One of Starbucks’ key marketing strategies is to provide customers with an exceptional experience. The chic interior, comfortable lounge chairs, and upbeat music are not only differentiators that set Starbucks apart from the competition, but also have strong appeal to younger generations who fantasize about Western coffee culture as a symbol of modern lifestyle. Many go to Starbucks not just for a cup of Frappuccino, but also for the “Starbucks Experience” that makes them feel cool and trendy.

Thus, Starbucks has established itself as an aspiration brand and is able to charge premium prices.

Brand Global

Starbucks understands the value of its global brand and has taken steps to maintain brand integrity. One of Starbucks’ best practices is to send their best baristas from established markets to new markets and train new employees. These baristas act as brand ambassadors to help establish the Starbucks culture in new locations and ensure that service at each local store meets their global standards.

Western brands in general have a reputation for quality products and services. They have a competitive advantage over Chinese companies in establishing themselves as premium brands. However, as Shaun Rein, founder and managing director of China Market Research Group, pointed out, too many Western brands push for market share by cutting prices, which is a losing strategy because they can never “out-cut” local Chinese competitors.

Global brand does not mean “global products,” or “global platform” as eBay mistakenly tried. Starbucks has highly localized menu of beverages that is particularly tailored to Chinese consumers. It has done an extensive consumer taste profile analysis to create a unique “East meets West” blend. It even gives each store the flexibility to choose from a wide variety of its beverage portfolio that fits the customers at its particular location.

It is critical for global brands to adapt their businesses to local markets in order to succeed in China, and Starbucks has done just that.

Partner Local

China is not one homogeneous market. There are many Chinas. The culture from northern China is very different from that of the east. Consumer spending power inland is not on par with that in coastal cities. To address this complexity of the Chinese market, Starbucks partnered with three regional partners as part of its expansion plans.

In the north, Starbucks entered a joint-venture with Beijing Mei Da coffee company. In the east, Starbucks partnered with the Taiwan-based Uni-President. In the south, Starbucks worked with Hong Kong-based Maxim’s Caterers. Each partner brings different strengths and local expertise that helped Starbucks gain insights into the tastes and preferences of local Chinese consumers.

Working with right partners can be an effective way to reach local customers and expand quickly without going through a significant learning curve.

Commit Long Term

China is not an easy market to crack. It requires a long term commitment. An important strategy is to invest in employees. When I visited a Starbucks store in Shanghai back in 2007, I was impressed by the cheerful greetings of Chinese baristas, which set Starbucks apart from copycats. Starbucks has done an excellent job in recruiting and training its employees. This is a win-win strategy because employees are at the heart of delivering the “Starbucks Experience” to customers. They are the best marketing ambassadors for the company.

Long term commitment also means patience. It takes time to educate the market and gain customer loyalty. The companies that invest in long term plans can be sure to reap handsome rewards.

If Starbucks can succeed in a most unlikely-to-succeed market, there is no reason that any other company, large or small, cannot succeed in China. The ability to think differently, do your homework, implement right strategies, adapt to local markets, and commit long term are all important steps to achieve that goal.


Five Things Starbucks Did to Get China Right

If there is one company that should have failed in China, it would be Starbucks. China has thousands of years of history drinking tea and a strong culture associated with it. No one could have guessed that Chinese would ever drink coffee instead of tea.

Yet, Starbucks has successfully opened more than 570 stores in 48 cities since it first entered China twelve years ago. Building on this momentum, it plans to open 1,500 stores by 2015. What did the Seattle-based coffee company do right in China? Here are five lessons from Starbucks’s success.

Think Different

When Starbucks entered China in 1999, many were skeptical that Starbucks had a chance. Given the fact that Chinese people have traditionally favored tea, it seemed impossible that Starbucks would be able to break into this market.

However, Starbucks did not let this skepticism stop it. A careful market study revealed that as the Chinese middle class emerged, there existed an opportunity for Starbucks to introduce a Western coffee experience, where people could meet with their friends while drinking their favorite beverages.

Starbucks literally created that demand. Now you can find a Starbucks almost on every major street of the coastal cities in China. Even my 90-year old father in China began to tell me how he drank coffee after meals, rather than tea, to help his digestion. Starbucks has revolutionized how Chinese view and drink coffee.

Position Smart

Once Starbucks decided to enter China, it implemented a smart market entry strategy. It did not use any advertising and promotions that could be perceived by the Chinese as a threat to their tea-drinking culture. Instead, it focused on selecting high-visibility and high-traffic locations to project its brand image.

The next thing Starbucks did was to capitalize on the tea-drinking culture of Chinese consumers by introducing beverages using popular local ingredients such as green tea. This strategy has effectively turned potential obstacles into Starbucks’ favor. Chinese consumers quickly developed a taste for Starbucks’ coffee, which was essential to Starbucks’ success in China.

One of Starbucks’ key marketing strategies is to provide customers with an exceptional experience. The chic interior, comfortable lounge chairs, and upbeat music are not only differentiators that set Starbucks apart from the competition, but also have strong appeal to younger generations who fantasize about Western coffee culture as a symbol of modern lifestyle. Many go to Starbucks not just for a cup of Frappuccino, but also for the “Starbucks Experience” that makes them feel cool and trendy.

Thus, Starbucks has established itself as an aspiration brand and is able to charge premium prices.

Brand Global

Starbucks understands the value of its global brand and has taken steps to maintain brand integrity. One of Starbucks’ best practices is to send their best baristas from established markets to new markets and train new employees. These baristas act as brand ambassadors to help establish the Starbucks culture in new locations and ensure that service at each local store meets their global standards.

Western brands in general have a reputation for quality products and services. They have a competitive advantage over Chinese companies in establishing themselves as premium brands. However, as Shaun Rein, founder and managing director of China Market Research Group, pointed out, too many Western brands push for market share by cutting prices, which is a losing strategy because they can never “out-cut” local Chinese competitors.

Global brand does not mean “global products,” or “global platform” as eBay mistakenly tried. Starbucks has highly localized menu of beverages that is particularly tailored to Chinese consumers. It has done an extensive consumer taste profile analysis to create a unique “East meets West” blend. It even gives each store the flexibility to choose from a wide variety of its beverage portfolio that fits the customers at its particular location.

It is critical for global brands to adapt their businesses to local markets in order to succeed in China, and Starbucks has done just that.

Partner Local

China is not one homogeneous market. There are many Chinas. The culture from northern China is very different from that of the east. Consumer spending power inland is not on par with that in coastal cities. To address this complexity of the Chinese market, Starbucks partnered with three regional partners as part of its expansion plans.

In the north, Starbucks entered a joint-venture with Beijing Mei Da coffee company. In the east, Starbucks partnered with the Taiwan-based Uni-President. In the south, Starbucks worked with Hong Kong-based Maxim’s Caterers. Each partner brings different strengths and local expertise that helped Starbucks gain insights into the tastes and preferences of local Chinese consumers.

Working with right partners can be an effective way to reach local customers and expand quickly without going through a significant learning curve.

Commit Long Term

China is not an easy market to crack. It requires a long term commitment. An important strategy is to invest in employees. When I visited a Starbucks store in Shanghai back in 2007, I was impressed by the cheerful greetings of Chinese baristas, which set Starbucks apart from copycats. Starbucks has done an excellent job in recruiting and training its employees. This is a win-win strategy because employees are at the heart of delivering the “Starbucks Experience” to customers. They are the best marketing ambassadors for the company.

Long term commitment also means patience. It takes time to educate the market and gain customer loyalty. The companies that invest in long term plans can be sure to reap handsome rewards.

If Starbucks can succeed in a most unlikely-to-succeed market, there is no reason that any other company, large or small, cannot succeed in China. The ability to think differently, do your homework, implement right strategies, adapt to local markets, and commit long term are all important steps to achieve that goal.


Voir la vidéo: Kitchen Window. Lemon Cake Gameplay Playthrough. Report 32,33,34,35,36,37,38. Cynistic. Part 7 (Janvier 2022).